> Dernières nouvelles > Politique

<<  8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27  >>

En dépit d'une conjoncture économique difficile, le Gouvernement maintient sa politique sociale

APS Economie , 22-11-2015 à 16h28 algeriepresseservice@gmail.com (Dib)
En dépit d'une conjoncture économique difficile, le Gouvernement maintient sa politique sociale
ALGER - En dépit d'une conjoncture économique difficile marquée par une chute vertigineuse des cours du prix du pétrole, le Gouvernement a décidé de maintenir sa politique sociale en continuant notamment à soutenir les couches sociales défavorisées, les produits de première nécessité et les dispositifs d'emploi mis en place au…

Detail de l'article

Les mises au point d’Ouyahia

Econews , 22-11-2015 à 10h40
Ce sont des sorties simultanées qui visiblement n’ont rien de fortuit et probablement même bien concertées : au lendemain de la sortie du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, dans les colonnes du journal français du soir, Le Monde, c’est autour d’Ahmed Ouyahia de s’exprimer sur l’actualité nationale, à travers le canal de la chaine Dzair News, notamment sur la démarche du...
Detail de l'article

Nkurunziza 2020, Sassou 2031, Kagamé 2034… Jusqu'à quand votre président peut-il rester au pouvoir ?

Jeune Afrique , 20-11-2015 à 11h50

Burkina Faso, Burundi, Congo-Brazzaville, Rwanda, bientôt la RDC... Dans plusieurs pays du continent, des chefs d'État africains tentent de s'assurer une plus grande longévité au pouvoir en modifiant la Constitution de leur pays. Jusqu'à quelle année peuvent-ils désormais (théoriquement) se maintenir ? Réponse.

Cet article Nkurunziza 2020, Sassou 2031, Kagamé 2034… Jusqu’à quand votre président peut-il rester au pouvoir ? est apparu en premier sur JeuneAfrique.com.


Detail de l'article

Alain Juppé en quête de soutiens en Algérie

Jeune Afrique , 19-11-2015 à 08h49

Alain Juppé, l'ancien Premier ministre français qui devait initialement se rendre en Algérie le 29 novembre viens de reporter son voyage en raison de l'actualité française. À Alger, il devait rencontrer des personnalités politiques " de haut niveau " et des représentants de la société civile dont on ignorait encore l'identité.

Cet article Alain Juppé en quête de soutiens en Algérie est apparu en premier sur JeuneAfrique.com.


Detail de l'article

Coopération algéro-maltaise : Sellal a exprimé la volonté politique commune de bâtir un partenariat «renforcé»

Le Citoyen DZ , 18-11-2015 à 17h35
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a exprimé hier à Alger la volonté politique de l’Algérie et de Malte de bâtir un partenariat de coopération «renforcé» basé sur l’amitié et des intérêts mutuellement avantageux. «La rencontre d’aujourd’hui témoigne de la qualité de nos relations bilatérales ainsi que de notre volonté politique commune de bâtir, avec ambition, un partenariat de coopération renforcé basé sur l’amitié et des intérêts mutuellement avantageux», a indiqué M. Sellal dans une allocution prononcée lors d’une réunion avec son homologue maltais, élargie aux délégations des deux pays. Le Premier ministre, qui s’est félicité de la «progression» des échanges commerciaux enregistrée, ces dernières années, entre les deux pays, a souligné, toutefois, que le niveau de ces échanges «reste en deçà des objectifs ambitieux que nous voulons assigner à notre coopération particulièrement au regard de l’importance des opportunités d’investissement et d’affaires qui existent entre nos deux pays». M. Sellal a salué, dans ce contexte, la présence à Alger, d’une représentation de l’Agence de promotion des investissements «Malta Entreprise». «C’est là un indicateur d’implication économique dont nous apprécions l’importance, une initiative que nous encourageons et que nous nous engageons à accompagner pour en assurer la réussite dans un environnement favorable à l’investissement», a-t-il ajouté. Pour le Premier ministre, «les rencontres entre les hommes d’affaires algériens et maltais, à l’instar du Forum économique dont les premiers résultats sont probants, permettront incontestablement d’ouvrir de nouvelles perspectives à un partenariat aux retombées fructueuses pour nos économies». Il a affirmé que «l’Algérie et Malte possèdent des atouts et des potentialités à même de garantir l’impulsion d’une dynamique novatrice de coopération bilatérale dans plusieurs secteurs qui possèdent un avantage comparatif». M. Sellal a relevé, dans ce sens, l’»excellente expérience» de Malte dans le domaine du tourisme, de la construction et la réparation navales, des banques, des assurances ainsi que dans les nouvelles technologies de la communication et de l’information, qui sont, a-t-il dit, «autant de créneaux porteurs dont il faut exploiter, judicieusement, les possibilités de partenariat». «Nous pouvons aussi élargir cela au secteur de l’énergie et des énergies renouvelables sachant qu’il est possible de développer des relations d’affaires dans les domaines des hydrocarbures et de la pétrochimie», a-t-il ajouté. Le Premier ministre s’est dit, aussi, confiant quant à la «réussite» du partenariat algéro-maltais, tant que, a-t-il dit, «la volonté politique partagée est là pour le faire évoluer dans une perspective de raffermissement d’une coopération mutuellement avantageuse pour nos pays». Il a exprimé, dans ce cadre, sa satisfaction de l’ouverture d’un poste consulaire de Malte à Alger ainsi que la mise en service d’une ligne aérienne reliant les capitales des deux pays «pour consolider la circulation des personnes et des biens dans une optique de promotion de la compréhension interculturelle et de rapprochement humain à la hauteur des attentes de nos peuples». Le chef de l’Exécutif a indiqué que l’Algérie et Malte «ont des expériences à partager bénéfiquement au service de la consolidation de la stabilité de l’espace méditerranéen qui constitue l’ancrage civilisationnel et humain de notre appartenance commune». L’Algérie et Malte activement impliqués dans la promotion de la paix Il s’est félicité que les deux pays «soient activement impliqués dans les initiatives de médiation pour promouvoir la paix mais aussi pour relever le défi majeur du terrorisme qui menace le devenir de la communauté internationale». «L’efficacité de la riposte à cette menace requiert la concertation élargie dans la définition des objectifs et des moyens ainsi que la coordination synergique dans l’efficacité de sa mise en œuvre», a-t-il poursuivi. M. Sellal a affirmé que l’Algérie «après avoir mené avec succès la médiation internationale pour le Mali, poursuit actuellement, de manière accrue, ses efforts pour trouver une solution politique à la crise libyenne basée sur le dialogue entre toutes les parties prenantes pour la mise en place rapide d’une gouvernement de transition dans le respect de l’intégrité de la Libye». Il a indiqué que le Sommet sur les enjeux de la migration que Malte vient d’accueillir «reflète la vocation de médiation de votre pays en phase avec son enracinement méditerranéen et son esprit de solidarité et de paix». D’ailleurs, a-t-il ajouté, ne dit-on pas de Malte, qu’elle «est à la jonction du parfum de l’Europe et du souffle de l’Afrique». Le Premier ministre a affirmé que l’Algérie «partage les préoccupations résultant de la migration d’autant qu’elle est, en tant que pays de transit, confrontée à ce phénomène sensible qu’elle s’atèle à régler dans le respect de la dignité humaine». Il a relevé que la genèse de la migration «est liée à l’épineuse problématique du développement en Afrique dont il est devenu, aujourd’hui, urgent d’en traiter les causes profondes dans un esprit de solidarité internationale réaffirmé». M. Sellal a indiqué, à cette occasion, que la situation au Moyen-Orient «constitue, au regard des évolutions récentes, un défi sécuritaire majeur pour la communauté internationale», soulignant l’»impératif de relever, ensemble, ce défi aux multiples répercussions géostratégiques avérées sur la sécurité, la stabilité et la paix dans le monde.
Detail de l'article

Algérie-Malte : volonté politique commune de bâtir un partenariat "renforcé"

APS , 18-11-2015 à 13h38 algeriepresseservice@gmail.com (Belabbas)
Algérie-Malte : volonté politique commune de bâtir un partenariat
ALGER- Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a exprimé mercredi à Alger la volonté politique de l'Algérie et de Malte de bâtir un partenariat de coopération "renforcé" basé sur l'amitié et des intérêts mutuellement avantageux. "La rencontre d'aujourd'hui témoigne de la qualité de nos relations bilatérales ainsi que de notre volonté…

Detail de l'article

Les attentats de Paris reflètent "l'exploitation de la religion à des fins politiques"

APS , 17-11-2015 à 09h17 algeriepresseservice@gmail.com (Dib)
Les attentats de Paris reflètent
ALGER - Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a affirmé lundi à Alger que "les attentats qui ont ciblé Paris, vendredi dernier, reflètent l'exploitation de la religion à des fins politiques". Dans son allocution lors de la conférence nationale des cadres du secteur, le ministre a…

Detail de l'article

Les réformes engagées dans le secteur de la justice ne doivent pas faire l'objet d'instrumentalisation politique (Louh)

APS , 16-11-2015 à 17h46 algeriepresseservice@gmail.com (Chellouf)
Les réformes engagées dans le secteur de la justice ne doivent pas faire l'objet d'instrumentalisation politique (Louh)
ALGER- Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh a affirmé lundi à Alger que les réformes engagées dans le secteur de la justice visaient l'édification de l'Etat de droit et la consécration des libertés et droits des individus appelant à ne pas "instrumentaliser politiquement" la question. "L'avenir…

Detail de l'article

Algérie : Khalida Toumi, rebelle... in extremis

Jeune Afrique , 16-11-2015 à 15h52

Cette ex-fidèle de Bouteflika a signé une lettre collective demandant audience au président algérien. Pour vérifier sa capacité à gouverner.

Cet article Algérie : Khalida Toumi, rebelle… in extremis est apparu en premier sur JeuneAfrique.com.


Detail de l'article

Un projet de loi réprimant le départ des jeunes pour le "djihad"

Econews , 16-11-2015 à 14h20
« Les attentats survenus vendredi dernier à Paris, prouvent encore une fois que le terrorisme est transnational », a déclaré aujourd’hui le Garde des sceaux devant les chefs de Cours et autres Procureurs généraux. En allusion aux passeports syriens et égyptiens retrouvés devant les corps des assaillants.   Le ministre de la justice s’est toutefois réjoui de ce que...
Detail de l'article

<<  8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27  >>