Le-Citoyen-DZ | Le-Citoyen-DZ

> Dernières nouvelles de "Le-Citoyen-DZ"

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20  >>

Société de distribution d’électricité d’Alger : Des créances d’un montant de 9 milliards DA

19-07-2016 à 20h08
La Société de distribution d’électricité d’Alger (SDA, filiale du groupe Sonelgaz) détient des créances d’un montant de 9 milliards DA sur ses clients en 2015, dont la majorité est détenue sur des entreprises et des administrations publiques, a indiqué hier son P-dg, Chabane Merouane. «La SDA détient des créances de 9 milliards DA sur les clients en 2015 dont 70% sont détenues sur des entreprises et des administrations publiques alors que le reste, soit 30%, relève des ménages», a-t-il souligné en marge de l’inauguration d’une nouvelle agence commerciale de cette société au boulevard Mustapha Ben Boulaïd (Alger), en présence du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh. «Le nombre de clients particuliers recensés dans la wilaya d’Alger est de 900.000 abonnés», a précisé le même responsable qui a relevé que des améliorations constantes étaient apportées par la société pour améliorer la qualité de service dont l’ouverture de nouvelles agences et l’inauguration de nouveaux postes de transmission de l’énergie électrique. De son côté, le wali d’Alger a indiqué que de nombreux locaux ainsi que des assiettes de terrain étaient mis à disposition de la SDA pour améliorer l’offre de service à destination du citoyen que ce soit en électricité ou en gaz. Parmi les améliorations projetées par la SDA, figure aussi le projet d’installation de compteurs intelligents pour parvenir à une lecture automatique de données: «Ce qui est censé la facilitation de la détection des fraudes et des fuites d’électricité qui sont autant de pertes pour la compagnie», selon le P-dg. Dans le cadre de sa politique d’amélioration de ses services, il avait également été mis en place en 2015 d’un nouveau centre d’appel avec un numéro unique «3303», destiné à prendre en charge les requêtes des clients pour le dépannage en électricité, en gaz ou pour prendre en charge les réclamations commerciales sur le territoire de la wilaya d’Alger.
Detail de l'article

Baccalauréat 2016 : Les résultats satisfaisants au regard du contexte selon Benghebrit

19-07-2016 à 20h06
La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a estimé hier à Alger que les résultats du Baccalauréat, session 2016, sont satisfaisants au regard du contexte marqué par la fuite de certains sujets. «Les résultats sont satisfaisants en dépit des esprits malveillants qui ont voulu anéantir nos efforts et miner notre volonté de conclure l’année scolaire 2015/2016 dans les meilleures conditions, d’autant que l’année scolaire s’est déroulée dans un climat de sérénité», a souligné Mme Benghebrit dans une allocution à l’occasion de la distinction des premiers lauréats par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, au Palais du peuple. «Les tentatives de déstabilisation n’ont point réussi à entamer notre détermination à poursuivre nos efforts pour offrir aux générations montantes un enseignement de qualité», a soutenu la ministre. «Nous sommes décidés à tirer tous les enseignements de ce que nous avons vécu durant l’examen du BAC», a-t-elle ajouté. «Nous mesurons à leur juste valeur les défis qu’il va nous falloir relever en matière de moralisation et de modernisation du secteur, et la nécessaire prise en charge d’un certain nombre de questions», a-t-elle encore souligné. La ministre a fait savoir que «certaines lacunes ont été relevées concernant l’organisation du BAC lesquelles vont être comblées en collaboration avec les partenaires sociaux, les spécialistes de l’éducation et les experts des secteurs associés». Ainsi, «une série de rencontres-débats ont été organisées dès l’entame de l’année scolaire 2015/2016 afin de formuler des hypothèses de réaménagement de l’examen du Baccalauréat», a-t-elle rappelé. Ces rencontres ont été couronnées par un atelier national organisé conjointement avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour «examiner les tendances qui se sont dégagées des rencontres tenues avec les partenaires sociaux et arriver à un format consensuel qui devra être présenté en conseil des ministres pour accord», a précisé Mme Benghebrit. La ministre a saisi cette occasion pour saluer le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour son soutien continu en faveur du secteur de l’éducation nationale, qui jouit d’un intérêt particulier de la part de l’Etat algérien et constitue une priorité nationale. «Les mutations que connaît le monde, aujourd’hui, avec les nouveaux enjeux de la mondialisation et le développement effréné des innovations scientifiques et technologiques imposent à l’Algérie de s’impliquer dans les réseaux du savoir et de répondre à la demande sociale et économique qui exige des niveaux plus hauts de qualification et de performance», a-t-elle ajouté. «Les résultats enregistrés à l’examen du Baccalauréat nous réconfortent dans notre volonté de promouvoir la filière mathématiques, puisque celle-ci se positionne en première place avec un taux de réussite de 63,86 %», a indiqué la première responsable du secteur. Mme Benghebrit a rappelé dans ce contexte que l’»Algérie a réussi durant ces deux dernières années à accomplir des performances qu’elle n’a pas accomplies durant ses autres participations aux olympiades internationales de mathématiques».
Detail de l'article

Dédié à l’information routière : Mise en service du site Web «Tariki»

19-07-2016 à 20h03
Un site Web dénommé «Tariki», permettant aux usagers de la route de s’informer sur la situation routière en temps réel, est mis en place par la Gendarmerie nationale pour assister les citoyens dans leurs déplacements à travers le réseau routier, indique hier un communiqué de ce corps de sécurité. Ce site internet, initié dans le cadre de la consolidation des actions de proximité envers les citoyens, pour offrir un service public de qualité, est accessible à travers les différents moyens de communication et d’information, tels que PC, Laptop, tablette, et smartphone, précise-t-on. Développé en deux langues (arabe et français), ce portail public, accessible via l’adresse électronique «tariki.dz», est alimenté par le Centre d’information et de Coordination routière de la Gendarmerie nationale, à travers les groupements territoriaux de la Gendarmerie nationale des 48 wilayas du pays. «Tariki» propose également aux usagers de la route une carte interactive qui affiche différentes informations utiles durant leurs déplacements, notamment l’état des routes, les itinéraires possibles et optimaux, les congestions et embouteillages, les points noirs et la Météo routière. Cet outil technologique public oeuvre ainsi dans l’activité préventive et de sensibilisation sur les accidents de la circulation, offrant des conseils, s’inscrivant dans le cadre de la culture routière. Réalisé par le commandement de la Gendarmerie nationale, ce projet vise à accompagner l’évolution importante en termes d’emploi des technologies de l’information et de la communication dans les différents aspects de la vie durant ces dernières années, notamment avec la facilité d’accès à Internet, souligne la même source.
Detail de l'article

Généraliser l’usage d’Internet a l’administration : Fin de la bureaucratie

19-07-2016 à 16h29
Les administrations algériennes ont procédé à des facilitations induites par l’usage d’Internet pour l’obtention des différents documents, à l’instar du certificat de nationalité, le casier judiciaire ou l’inscription pour les différents concours.Ce processus de modernisation de l’administration en Algérie, entamé notamment en 2015, vise l’amélioration du service public par l’allègement des procédures administratives, la décentralisation de l’établissement des documents biométriques et la généralisation de l’administration électronique. Cette volonté clairement définie et affichée par le gouvernement, à travers une nouvelle stratégie visant à «humaniser» l’administration, en la «dépoussiérant» pour la rapprocher davantage du citoyen et en assurant des prestations de service public de qualité. Ainsi, dans le secteur de la Justice, les citoyens peuvent obtenir un certificat de nationalité par Internet en s’inscrivant simplement au tribunal le plus proche. Pour obtenir votre certificat de nationalité via Internet, veuillez vous inscrire au tribunal le plus proche», pouvait-on lire dans un SMS transmis sur les téléphones cellulaires des Algériens. L’opération d’obtention du certificat de nationalité par Internet ainsi que d’autres documents a été lancée depuis plusieurs mois. Ce message intervenait dans une période où les nouveaux bacheliers auront à fournir des certificats de nationalité pour s’inscrire à l’université et dans des écoles spécialisées et le recours aux nouvelles technologies de l’information et de la communication évitera aux demandeurs du certificat de nationalité de se déplacer aux tribunaux. Ainsi, le citoyen algérien peut demander et recevoir son certificat de nationalité algérienne à partir d’Internet en s’inscrivant à la banque de données du ministère de la Justice. Il doit ainsi se présenter personnellement, au guichet du tribunal le plus proche, une seule fois muni de sa pièce d’identité, du numéro de son téléphone portable et des documents d’état civil ou des pièces nécessaires pour obtenir le certificat de nationalité, est-il expliqué sur le site du ministère. Pour bénéficier du service de demande et retrait du certificat de nationalité algérienne à partir d’Internet, il est nécessaire de suivre les étapes indiquées à l’adresse : https://portail. mjustice. dz, rappelle-t-on. Pour le secteur de l’Enseignement supérieur, il met à la disposition des 330. 000 nouveaux bacheliers l’adresse http://www. orientation. esi. dz pour remplir la fiche de v£ux et la déposer, en ligne sur cette adresse. Le ministère précise à l’adresse du nouveau bachelier qu’il doit effectuer sa réinscription du 19 au 21 juillet 2016 et confirmer sa pré-inscription du 22 au 24 juillet 2016 avec une possibilité de modifier sa précédente fiche de voeux. «Dans ce cas, c’est la deuxième fiche de voeux qui est prise en considération pour ton orientation», note le ministère. Les affectations et les recours seront établis en ligne du 31 juillet au 02 août 2016 et le nouveau bachelier introduire un recours dans le cas où aucun de ses six choix n’a été retenu. Concernant le secteur de l’Education nationale, le retrait des convocations pour les candidats aux examens partiels du baccalauréat session 2016 s’était faite sur le site Internet de l’Office national des examens et des concours (ONEC) (http://http. onec. dz). Ce site web de l’ONEC est dédié depuis quelques années à l’inscription et à la publication des résultats des examens du la 5ème année primaire, du BEM et du baccalauréat. Le secteur des collectivités locales avait été lui aussi boosté auparavant avec développement la e-administration, à travers l’activation du registre électronique de l’état civil, la réduction des délais d’élaboration et de délivrance du passeport biométrique et le lancement de l’élaboration de la carte d’identité nationale biométrique. Délivrés, par le passé, au niveau des daïras, les documents d’identité (carte nationale et passeport biométrique) sont dorénavant établis au niveau des communes, dans le cadre de la nouvelle stratégie du gouvernement. L’opération de décentralisation ayant déjà été mise en application dans plusieurs wilayas du pays. Cette décentralisation a pour but d’éradiquer notamment la bureaucratie, qui se concrétisera avec l’appui d’une politique «plus entreprenante» en matière de simplification et d’harmonisation des procédures, permettant ainsi un gain conséquent en temps dans l’établissement et la délivrance des documents administratifs. Ainsi, l’un des objectifs fixés par les pouvoirs publics est de parvenir en 2016 à «zéro papier» administratif. Le citoyen pourra, depuis son domicile et grâce à l’Internet, formaliser un dossier et se faire établir le document administratif qu’il souhaite. Dans ce cadre, le président de l’Observatoire national du service public (ONSP), Fouad Makhlouf, avait appelé en juin à accélérer le processus de mise en place d’une administration électronique afin de consolider davantage le service public avec toutes les facilitations et la simplification que cela procure. «L’administration électronique économiserait à l’Etat annuellement des dépenses de près de 2 milliards de dinars d’où la nécessité d’accélérer le processus de mise en place de cette administration», avait-il souligné indiqué dans un entretien accordé à l’APS, précisant que «le fait de privilégier la numérisation et de ne pas consommer du papier épargnerait à l’Etat des dépenses inutiles». Après l’administration, la simplification des procédures notamment dans les secteurs économiques connaîtra un coup de fouet certain avec la nomination à la faveur du dernier remaniement ministériel d’un ministre délégué chargé de l’économie numérique et la modernisation des services financiers.
Detail de l'article

La loi organique portant régime électoral : Bedoui : « La révision de la loi vise à s’adapter à la Constitution amendée »

19-07-2016 à 16h26
Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, a affirmé hier que la révision de la loi organique relative au régime électoral visait l’adaptation du cadre juridique des élections à la dernière révision constitutionnelle. Lors de la présentation du texte du projet devant les membres du Conseil de la nation avant son examen, M. Bedoui a précisé que ce dernier visait «l’adaptation du texte régissant les élections aux nouvelles dispositions contenues dans la Constitution amendée en février dernier qui a couronné le processus de réformes approuvées par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika». Les nouvelles réformes contenues dans la Constitution amendée ont induit la révision des dispositions de la loi organique relative au régime électoral en vigueur à travers l’introduction de dispositions garantissant l’intégrité et la transparence des opérations de vote et la création d’une haute instance indépendante chargée de la surveillance des élections dans toutes ses étapes», a rappelé le ministre. La loi relative au régime électoral qui se décline en 225 articles a pour objectif «l’organisation des élections électorales à travers la révision de loi organique de 2012 relative au régime électoral». Ledit projet de loi organique qui intervient dans ce sens pour préserver «les acquis démocratiques de la loi en vigueur, permet ainsi aux représentants des candidats d’exercer leur droit de contrôle des opérations de vote à toutes les étapes et d’enregistrer leurs contestations et recours dans les procès verbaux de dépouillement au niveau des bureaux de vote». Les nouvelles dispositions garantissent «la mise à disposition des listes électorales au profit des candidats et des représentants des partis politiques participant aux élections et des électeurs, ainsi qu’à toutes parties concernées par les opérations électorales conformément à l’article 193 de la Constitution». Les nouvelles dispositions portent également sur l’allègement des procédures relatives à la candidature aux élections locales et législatives en instaurant le principe de déclaration sans exiger aucun dossier, à l’exception de la justification de la situation envers le service national ou la présentation du programme électoral pour les candidats indépendants. En effet, il n’est demandé aux candidats que de présenter un formulaire dont le contenu fait l’objet d’une vérification par les institutions concernées». Le présent projet de loi organique a introduit d’autres mesures de nature «à amener les partis politiques à enrichir la composante des assemblées élues locales et à mettre fin à certaines pratiques qui altèrent la crédibilité de ces partis et la bonne représentativité des électeurs».
Detail de l'article

Affaire KBC : Des peines de 6 à 12 mois de prison avec sursis à l’encontre des mis en cause

19-07-2016 à 16h22
Des peines allant de 6 à 12 mois de prison avec sursis ont été prononcées, hier par le tribunal de Sidi M’hamed (Alger), à l’encontre des trois mis en cause dans l’affaire de la chaîne de télévision KBC. Abbassi Nouria, sous-directrice au ministère de la Culture a été condamnée à une année de prison avec sursis. Le tribunal de Sidi M’hamed a également prononcé une peine de six mois de prison avec sursis à l’encontre de Mehdi Benaïssa, directeur de KBC et Hartouf Ryad, directeur de la production. Les trois mis en cause ont été condamnés en outre à une amende de 50.000 DA avec leur libération immédiate sauf implication dans d’autres affaires. Le procès des mis en cause dans l’affaire KBC avait débuté lundi dans la matinée au tribunal de Sidi M’hamed. Il s’agit du directeur de la chaîne KBC, Mehdi Benaïssa, poursuivi pour «fausses déclarations pour l’obtention d’une autorisation», du directeur de production à la même chaîne, Ryad Hartouf accusé de «fausses déclarations» ainsi que la sous-directrice par intérim au ministère de la Culture, Nouria Abbassi accusée d’»abus de fonction et délivrance d’un document à un individu n’ayant pas droit».
Detail de l'article

Développement du secteur de l’Energie : Bouterfa : « Le partenariat revêt une grande importance »

19-07-2016 à 16h18
Le ministre de l’Energie, Nouredine Bouterfa, a affirmé hier à Hassi-Messaoud (Ouargla) que le partenariat revêt une grande importance dans le développement du secteur. S’exprimant lors d’une visite de travail et d’inspection, le ministre a mis l’accent sur le rôle important du partenariat étranger dans le secteur de l’Energie, notamment en matière de développement et d’exploitation des gisements des champs d’hydrocarbures, à l’instar de l’Organisation Ourhoud. L’Organisation Ourhoud, localisé à l’Est de Hassi-Messaoud, dans le bassin de Berkine, a été créée le 1er juillet 1997 par l’entreprise nationale Sonatrach, en association avec différents partenaires, à savoir Cepsa, Anadarko, ENI (ex-part LASMO), Maersk, ConocoPhillips (ex-part LAMPE) et Talisman, en application d’un accord-cadre d’unitisation pour développer et exploiter l’important gisement d’Ourhoud, a-t-on fait savoir. L’organisation d’Ourhoud, qui a fait l’objet de la visite du ministre, dispose de plusieurs installations principales, dont un centre de traitement de la production, composé de trois trains de séparation et de stabilisation de brut, d’une chaine de compression de gaz et d’injection, d’une unité de traitement et d’injection d’eau, de trois bacs et trois pompes d’expédition. Il compte aussi un réseau de collecte d’huiles, une desserte d’injection d’eau, une desserte d’injection de gaz et d’une desserte de Gaz Lice. Concernant le projet en cours de démarrage, l’Organisation Ourhoud compte un projet Increase Water and Handling (IWH), qui a pour objectif d’augmenter la capacité de l’unité de traitement des eaux huileuses pour réinjection et maintien de pression du réservoir et de garantir la disponibilité de la capacité de compression de gaz. La mise en service d’une nouvelle installation du projet IWH permettra l’augmentation du débit d’huile et l’amélioration de la récupération d’huile, avec un apport à l’horizon 2033 estimé à 8,68 millions M3 d’huile. Le ministre a visité auparavant une centrale électrique de 60 mégawatts implantée à 300 km au sud est de la ville de HMD, dont le rôle est d’assurer la production et la distribution de l’électricité pour l’ensemble du bassin de Berkine. L’électricité produite par cette centrale, à travers quatre (4) turbo-alternateurs d’une capacité totale de 4×100 mégawatts, est dispatchée vers les clients sur un réseau électrique d’environ 800 km de lignes haute tension et 8 postes blindés, selon sa fiche technique. Le ministre de l’Energie poursuit sa tournée à Hassi-Messaoud par la visite d’autres installations relevant de son secteur.
Detail de l'article

Tissemsilt : Fermeture d’une clinique privée dont la propriétaire a pratiqué une césarienne dans un hôpital public

19-07-2016 à 16h13
Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a décidé la fermeture d’une clinique privée à Tissemsilt, dont la propriétaire, une gynécologue, a pratiqué moyennant une somme d’argent une césarienne dans un hôpital public, a indiqué hier un communiqué du ministère.Le ministère a ordonné l’ouverture d’une enquête et décidé la fermeture, «à titre conservatoire», d’une clinique privée à Tissemsilt après que sa propriétaire, une gynécologue, eut reçu une somme d’argent en contrepartie d’une césarienne pratiquée sur une femme enceinte dans un hôpital public de la même wilaya, a précisé le ministère.Le sous directeur chargé des activités médicales à cet hôpital a été arrêté pour complicité, ajoute la même source.
Detail de l'article

Service national : Près de 230.000 personnes régularisées

17-07-2016 à 19h57
La régularisation de la situation vis-à-vis du service national des citoyens nés avant 1985 se poursuit, a annoncé hier le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. « Depuis le début de cette opération jusqu’au 30 juin 2016, le nombre des citoyens ayant bénéficié des mesures présidentielles s’est élevé à 228.840 citoyens dont 3141 à l’étranger. Pendant cette même période, 610.259 retardataires des classes jusqu’a 2012 ont également été régularisés », selon la même source. Par ailleurs « les centres du service national, à travers tout le territoire national, continueront à recevoir et à prendre en charge, avec toute la diligence requise, les personnes concernées, et ce, indépendamment des calendriers de passages fixés antérieurement », précise le communiqué.
Detail de l'article

Lutte antiterroriste durant le premier semestre 2016 : 149 terroristes neutralisés

17-07-2016 à 19h55
Cent quarante-neuf (149) terroristes ont été neutralisés, durant le premier semestre 2016, soit 99 terroristes abattus et 50 autres arrêtés, indique un bilan publié par la revue El Djeich de l’Armée nationale populaire (ANP) dans son numéro du mois de juillet. Un total de 77 éléments de soutien au terrorisme ont été également arrêtés au cours de la même période, selon la même source. Le bilan comporte aussi les armes saisies, à savoir 58 fusils automatiques de type kalachnikov, 04 fusils mitrailleurs de type FMPK, 02 lance-roquettes RPG-7, 01 lance-roquettes RPG-2, 15 fusils semi-automatiques Simonov, 01 mitrailleuses de type 14,5 mm, 01 mitrailleuses de type 12,7 mm, 01 mitrailleuse de type RPK, 01 mortier calibre 60 mm, 10 mortiers de confection artisanale, 01 fusil à pompe, 01 fusil à lunette, 03 fusils à répétition, 47 bombes de confection artisanale, 08 mines, 19 grenades, 17 détonateurs, 03 ceintures explosives et 25 kg de substances explosives. Les munitions saisies consistent en 07 charges propulsives RPG-7, 22 roquettes pour RPG-7, 04 obus pour RPG-2, 13 obus pour mortier de calibre 120 mm, 10 obus pour mortier de calibre 60 mm, 290 balles pour mitrailleuses de type 12,7 mm, 13 chargeurs pour munitions et 3.977 balles de différents calibres. Le bilan qui inclut en outre la lutte contre la contrebande fait état de la saisie durant le premier semestre 2016 de 05 paires de jumelles nocturnes, 73 détecteurs de métaux, 08 marteaux piqueurs et 08 groupes électrogènes. La revue El Djeich donne également le bilan du mois de juin en matière de lutte contre le terrorisme et la contrebande qui fait état de la neutralisation de 36 terroristes: 26 abattus et 10 autres ainsi que 07 éléments de soutien arrêtés. Le bilan indique que 83 contrebandiers, 202 immigrants clandestins et 31 narcotrafiquants ont été arrêtés, 21 casemates et abris détruits et 10.109,3 kg de kif traité et 98.772 l de carburant saisis. 32 véhicules tout terrain, 15 camions et 25 véhicules ont été saisis aussi, selon le bilan publié par la revue El Djeich. Un fusil de chasse et 3. 500 cartouches récupérés à Tébessa Un fusil de chasse, 3. 500 cartouches et 40 kilogrammes de poudre noire ont été récupérés dimanche à Tébessa par un détachement combiné de l’Armée nationale populaire (ANP), indique le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. «Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement combiné de l’Armée nationale populaire a récupéré, le 17 juillet 2016 à Tébessa (5e Région militaire) un fusil de chasse, 3. 500 cartouches, 40 kilogrammes de poudre noire», précise le MDN. A Tlemcen (2e RM) des éléments des Gardes-frontières ont saisi «180,5 kilogrammes de kif traité et 5. 100 litres de carburant», ajoute la même source, indiquant que des détachements de l’ANP ont intercepté à Biskra et El Oued (4e RM) «un camion, un véhicule utilitaire, 780 litres de carburant et 3. 348 unités de différentes boissons». Par ailleurs et à Tamanrasset, In Salah (6e RM) et Tlemcen, «des éléments de la Gendarmerie nationale ont arrêté 88 immigrants clandestins».
Detail de l'article

1 - 
2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20  >>